Martin Girat est le fondateur et propriétaire de la cave à vin “Le nez en l’air” à Samoëns. Après une reconversion professionnelle, il a suivi sa passion pour le vin et a décidé de travailler uniquement avec des viticulteurs à petite échelle qui utilisent des méthodes naturelles. Il a accepté de nous rencontrer pour partager ses idées sur l’industrie du vin, mais également des traditions du village et de ses endroits préférés.

Pouvez-vous vous présenter ?

 

Je suis Martin Girat, j’ai 44 ans. J’ai monté cette cave à vin il y a bientôt 12 ans suite à une reconversion professionnelle car avant cela j’étais à l’Office de Tourisme de Samoëns. J’ai tout arrêté pour passer un diplôme de sommelier à l’université du vin et une fois le diplôme en poche, j’ai trouvé un local sur Samoëns et j’ai concrétisé ma passion. C’était une passion, et c’est devenu mon métier.

Arthur, mon bînome !

Et présenter la cave à vin ?

Depuis 12 ans, j’ai essayé d’y mettre ma personnalité petit à petit. Le monde du vin étant très très large et varié, j’ai fait des choix un peu radicaux : faire travailler uniquement des vignerons à petite échelle, des petits domaines et surtout des vignerons qui travaillent proprement. Sans intrant chimique ni à la vigne, ni à la cave. C’est-à-dire qu’on est sur des vins à minima en biodynamie ou natures. On n’a donc pas de chimie ici, pas de grands domaines connues, mais des vignerons connus pour leur travail et pas pour la quantité de vin qu’ils produisent, il n’y a pas de grandes marques de champagne… Voilà, c’était un peu le défi au départ.

 

 

Quelle est la tradition septimontaine peu connue pouvez-vous nous faire découvrir ?

A Samoëns, lors des re-mariages, une tradition consiste à se rapprocher de plus en plus du futur re-marié. Tous les copains du futur marié se cachent dans la montagne, et font un bruit très particulier avec une grande scie à bois qu’ils font pleurer. Le bruit est assez sourd et on ne sait pas vraiment d’où il vient. Donc ils commencent assez loin dans la montagne, et plus le temps passe, plus ils s’approchent du domicile du marié.
C’était quelque chose qui se faisait beaucoup par le passé, et on en entend encore de temps en temps aujourd’hui quand il y a un re-mariage. C’est une tradition assez rigolote et méconnue, mais je n’ai pas envie de la vivre car cela voudrait dire que je me re-marie et bon… ce n’est pas le but !

Après, ce qui est sympa à Samoëns c’est tout ce passé encore assez présent d’artisanat, de tailleurs de pierre etc. C’est encore ancré et avec l’évolution du village qui galope un petit peu en ce moment c’est bien de se rattacher à ses traditions séculaires et savoir-faire qu’on avait par le passé.

Quel est l’endroit à ne pas manquer lors d’un séjour à Samoëns ?

 

Je ne vais pas dire ma cave… Non l’endroit à ne pas louper je vais dire qu’il faut aller manger impérativement au 8M des monts au centre du village, ou à l’Aéro sur les pistes. Ce sont les endroits où aller impérativement pour passer un bon moment.

Une spécialité que vous souhaitez faire découvrir ou partager ?

Je vais parler d’un vin que j’aime particulièrement. Il est fabriqué à 20 km d’ici sur la commune d’Ayze et il est issu d’un cépage qui est complètement endémique à la vallée de l’Arve : le Gringet. C’est un cépage qu’on trouve seulement sur 20 hectares dans le monde et qui n’est cultivé qu’ici. C’est donc un cépage rare et précieux et qui donne des vins blancs très très fins. Et donc il y a un jeune viticulteur qui se lance dans la production d’Ayze depuis 3 ans, un jeune Jacquemard mais qui officie aussi sur Samoëns, et c’est le Domaine Vallier.
C’est un des vins les plus proches de nous, qui est vinifié à 10 km de Samoëns sur Taninges. C’est vraiment le chai de vinification le plus proche de chez nous.

 

 

Si vous deviez décrire Samoëns en quelques mots ?

Paisible !

Le nez en l’air

 

 

La cave à vin “le nez en l’air” à Samoëns est une adresse incontournable pour les amateurs de vin. Située dans au coeur du village, cette cave offre un large choix de vins de qualité. Martin, propriétaire de la cave et passionné de vin, propose des dégustations et des conseils personnalisés pour aider les clients à découvrir de nouveaux crus et à affiner leur palais. Ils sélectionnent rigoureusement les vins qu’ils proposent, en privilégiant les producteurs indépendants et les vins bio. Que ce soit pour découvrir de nouveaux crus, pour offrir un cadeau original ou simplement pour passer un moment convivial, cette cave à vin est l’endroit idéal

 

Le Nez en l’air

Le pied de la ville, 4 route de la Piaz

74340 Samoëns

 

04 50 18 60 85

En savoir plus