Blog > L'histoire de Samoëns > Les chapelles

Les chapelles

Les neuf chapelles: patrimoine religieux de Samoëns

Découvrir les neuf chapelles de la commune de Samoëns est une invitation à parcourir des siècles d’histoire alpine et de savoir-faire septimontain. La majorité d’entre elles a été édifiée au XVIIe siècle. Il existe cependant deux exceptions.

La plus ancienne, la chapelle du Bérouze date en effet du XVe siècle. La plus récente, celle des Allamands, date du XIXe. Elles se répartissent sur le territoire septimontain. Les clochers à bulbe, d’influence baroque, surgissent au détour des chemins et rappellent aux promeneurs d’aujourd’hui le patient travail des artisans d’antan. Elles évoquent également une histoire humaine savoyarde. Certains de ces édifices religieux ont, par exemple, été bâtis à partir d’initiatives de particuliers, comme Pierre Vaisy. Il est à l’origine de l’édification de la Chapelle de Vercland, en 1626 sur un terrain communal.

Visiter et parcourir cinq siècles d’histoire de Samoëns

La Chapelle du Bérouze a été édifiée une première fois en 1468 sur le Col de Couz, puis détruite en 1476 lors de l’invasion du Faucigny par les troupes suisses. L’actuelle fut bâtie sur la place du Bérouze en 1481, elle a été une nouvelle fois restaurée en 1660. La Chapelle des Allamands date, quant à elle, du XIXe siècle. Particularité : ce sont les habitants du hameau, les Allamands qui l’ont édifiée entre 1829 et 1834. A proximité, vous pouvez y voir l’oratoire. Construit par l’Abbé Charpin, il y abrite une vierge.

Ainsi, découvrir l’ensemble de cette chapelle, c’est aussi entrevoir de nombreux oratoires et autres édifices culturels qui émaillent le paysage des hameaux au cœur de la Haute-Savoie, dans le domaine du Grand Massif. Il existe aujourd’hui un circuit de découverte de ces neuf chapelles. Elles sont toutes accessibles depuis la route sauf celle du château, cachée dans le jardin botanique de La Jaÿsinia. La chapelle doit son nom à l’ancien Château. Sa construction, en 1687, a été réalisée dans les dépendances de l’ancien château féodal de Samoëns. Les ruines de ce dernier sont d’ailleurs toujours visibles.

Télécharger le flyer : Itinéraire des chapelles